Un jeu de tarot se compose de 78 cartes : 56 réparties selon 4 familles (Les 4 couleurs), 21 atouts, l’Excuse.

  • 56 cartes réparties en 14 cartes de chaque couleur (? ? ? ?). Ces 56 cartes sont celles d’un jeu classique de cartes auxquelles s’ajoutent 4 cavaliers (un par couleur).

    L’ordre croissant de force et de valeur de ces 56 cartes est le suivant : l’As, le 2, le 3, le 4, le 5, le 6, le 7, le 8, le 9, le 10, le Valet, le Cavalier, la Dame et le Roi

  • 21 atouts comportant un numéro. Les atouts ont priorité sur les couleurs. Le numéro indique la force de l’atout du plus faible, le 1 également appelé « le Petit », au plus fort, le 21.
  • « L’excuse » : cette carte, marquée d’une étoile et représentant un joueur de mandoline, constitue ce que l’on peut appeler un « Joker ». En effet, elle permet au joueur qui la possède d’être dispensé de jouer la couleur ou l’atout demandé. Aussi, cette carte ne permet pas de remporter le pli mais au contraire de laisser partir un pli sans aucune valeur. Cependant, elle est imprenable mais ne doit en aucun cas être jouée en dernier sous peine d’être attribué au camp adverse.

La stratégie du jeu est organisée autour de 3 cartes, appelées « OUDLERS » ou « BOUTS », lesquelles conditionnent le nombre de points à atteindre pour remporter la partie. Il s’agit de :

  • L’atout le plus fort : le 21
  • L’atout le plus faible : le 1
  • L’excuse

Comments are closed.

Post Navigation